Zoom sur les microbes

Vidéothèque


Séquence vidéo présentant les différentes étapes de la fabrication du yogourt.


Nécessite le plugiciel Flash : Télécharger Flash Player

La fabrication du yogourt

© Production Cinémanima inc. et Musée Armand-Frappier

Pour la fabrication du yogourt, on procède tout d’abord à la pasteurisation du lait, puis à l’ajustement des quantités de sucre et de gras désirées. On ajoute ensuite les ferments, c’est-à-dire des bactéries!

Eh oui, ce sont des bactéries qui transforment le lait en yogourt!

Les bactéries se nourrissent du lactose, un sucre que l'on trouve dans le lait. En dégradant ce sucre, elles produisent de l’acide lactique; c’est ce qui donne le goût un peu aigre et la texture particulière au yogourt, en plus d’aider à sa conservation.

Après la période d’incubation, d’environ 16 heures, on remplit les pots de yogourt à la chaîne et on ajoute les confitures de fruits et les saveurs désirées au fond des pots. Cette étape est complètement automatisée. Ainsi, les quantités sont bien calculées et c’est surtout beaucoup plus rapide.

L’emballage final consiste à appliquer une pellicule d’aluminium qui sera collée sur le pot afin de bien sceller le produit. Après cette étape, c’est finalement le moment de procéder à la pose des couvercles. Habituellement, on inscrit la date d’expiration sur le couvercle en plastique, à la toute fin des étapes d’emballage.

Les bactéries présentes dans le yogourt, telles que Lactobacillus bulgaricus et Lactobacillus acidophilus, sont probiotiques, c’est-à-dire qu’elles aident à maintenir l’équilibre de notre santé.

Le yogourt, c’est si bon au goût et si bon pour la santé, pourquoi s’en priver?