Zoom sur les microbes

Vidéothèque


Séquence vidéo présentant les différentes étapes de la fabrication de la bière.


Nécessite le plugiciel Flash : Télécharger Flash Player

La fabrication de la bière

© Production Cinémanima inc. et Musée Armand-Frappier

Dans le monde entier, on consomme près de 100 milliards de litres par année d’une boisson bien connue depuis environ 10 000 ans. Il s’agit de la bière!

Dans ces énormes cuves de fermentation, on trouve le moût de plusieurs céréales, dont l’orge. Pour obtenir le moût, on doit faire gonfler les céréales dans l’eau et ensuite, les faire chauffer. Puis le liquide est filtré.

Une fois cette étape terminée, on ajoute la levure dans le moût. La levure utilisée s’appelle Saccharomyces cerevisae. La fermentation commence. Pendant cette étape, les levures convertissent le sucre des céréales en alcool et en dioxyde de carbone; c’est ce qui donne les petites bulles dans la bière.

De toutes les boissons du monde, la bière est la seule à être bouillie. Après avoir fait bouillir le moût, on y ajoute le houblon, c’est-à-dire la fleur Humulus lupulus. Le houblon est utilisé depuis le 15e siècle pour aromatiser la bière.

La levure provient d’une souche qu’on doit préalablement isoler en laboratoire. L’isolation se fait de façon stérile, c’est-à-dire avec du matériel qui est complètement dépourvu de tout autre micro-organisme.

Dans ces énormes cuves de fermentation pouvant contenir 5000 litres, les levures modifient les protéines et c’est ce qui donne à la bière sa saveur. La bière est maintenant prête!

Certaines bières, comme la Blanche de Chambly, subissent une deuxième fermentation. Après avoir versé la bière dans les bouteilles, on y ajoute du sucre, ce qui active de nouveau les levures et provoque une seconde période de fermentation. Il y a donc plus d’alcool et de gaz carbonique dans cette bière, qu’on appelle la bière sur lie.

À consommer avec modération et entre amis... À votre santé!