Zoom sur les microbes

Ces microbes qui infectent les humains


Virus Herpes

Virus Herpes

© Robert Alain, SME, INRS-Institut Armand-Frappier

Nom de l’espèce : le virus Herpes simplex de type 1 fait partie de la famille des Herpesviridae

Nom de la maladie : feux sauvages

Historique de la maladie

Passé : quatre cents ans avant J.C., Hippocrate, un médecin grec, décrivit les symptômes des feux sauvages.

Présent : le virus des feux sauvages représente aux États-Unis la plus grande cause de cécité, c’est-à-dire de perte de la vue. 50 à 90 % des adultes à travers le monde ont déjà été infectés par le microbe des feux sauvages.

Mode d’action du micro-organisme : le microbe s’attaque aux cellules de la peau, généralement des lèvres, de la bouche ou des gencives. L’accumulation du virus et de cellules mortes cause l’apparition d’ampoules. Les petits boutons causés par le microbe guérissent à l’intérieur d’une semaine. Toutefois, le microbe demeure toujours présent, il migre vers certains ganglions et y persiste sous une forme latente, c’est-à-dire au repos, durant toute la vie de l’individu infecté. De temps à autre, il revient infecter les lèvres, la bouche ou les gencives en faisant apparaître de nouveaux « feux sauvages ». Le microbe semble réactivé par le froid, la fièvre, les rayons solaires excessifs et lors des périodes de stress intense.

Symptômes de la maladie : apparition de boutons (vésicules) autour de la bouche, des lèvres ou des gencives. Dans des cas plus graves, le microbe peut éventuellement infecter la cornée qui est la couche transparente protectrice de l’œil. Cette maladie s’appelle kératite herpétite et peut causer la perte de la vue.

Période d’incubation : variant entre deux à douze jours.

Période de transmissibilité : variant entre deux et sept semaines.

Réservoir : les humains

Propagation : la transmission s’effectue par un contact direct avec le feu sauvage d’une personne infectée.

Traitement de la maladie : l’acyclovir et la vidarabine sont des médicaments antiviraux permettant de se débarrasser partiellement du microbe du feu sauvage.

Distribution de l’espèce : partout à travers le monde

Prévention : éviter d’embrasser quelqu’un qui a un feu sauvage.

Vaccin : non disponible