Zoom sur les microbes

Ces microbes qui infectent les humains


Virus Herpes

Virus Herpes

© Robert Alain, SME, INRS-Institut Armand-Frappier

Nom de l’espèce : le virus herpes simplex de type 1 et 2 (HSV-1 et HSV-2) faisant partie de la famille des Herpesviridae

Nom de la maladie : herpès génital

Historique de la maladie : aux États-Unis, l’herpès génital se retrouve chez 20 à 30 % des adultes. Ce taux monte dramatiquement chez les personnes ayant plusieurs partenaires sexuels (plus de 60 %).

Mode d’action du microbe : le virus pénètre d’abord à l'intérieur des cellules puis s’y multiplie et cause une réaction du système immunitaire donnant lieu aux vésicules. Une fois que les vésicules guérissent, le virus se retire dans les cellules nerveuses avoisinantes pour revenir périodiquement réinfecter les organes génitaux.

Symptômes de la maladie : fièvre, sensation de brûlure, douleurs génitales. Certains boutons peuvent également apparaître et disparaître sur le pénis et le vagin. Ces petits boutons s’appellent vésicules. À l’intérieur de ces boutons, une grande quantité de microbes est produite.

Période d’incubation : environ une semaine

Période de transmissibilité : la période de transmissibilité est intermittente. Elle est souvent associée à la présence de vésicules, mais ces dernières ne sont pas requises pour qu’il y ait transmission de la maladie.

Réservoir : les humains

Propagation : contact sexuel. Une femme infectée peut aussi transmettre l’herpès à son enfant lors de l’accouchement. Cette infection appelée herpès congénital peut entraîner la mort chez les nouveau-nés. Ce type d’infection affecte environ 2 000 bébés par an aux États-Unis.

Traitement de la maladie : il n’existe pas de traitement. Cependant, certaines substances antivirales comme l’acyclovir (Zovirax) peuvent réduire l’apparition des boutons.

Distribution de l’espèce : partout à travers le monde

Prévention : utilisation du condom lors des relations sexuelles

Vaccin : non disponible

Autres : les vésicules guériront en quelques semaines, mais les microbes demeurent présents en très faible quantité. C’est pourquoi les vésicules peuvent réapparaître périodiquement sans raison apparente. Certains chercheurs croient que le stress, la fièvre ou la lumière solaire peuvent être la cause de la réapparition des boutons. Cette maladie est qualifiée de latente, c’est-à-dire qu'elle demeure sans que la personne atteinte ne présente de symptômes. Les microbes sont toujours présents, mais en quantité variable.