Zoom sur les microbes

Ces microbes qui infectent les humains


Paramyxoviridae

Paramyxoviridae

© Robert Alain, SME, INRS-Institut Armand-Frappier

Nom de l’espèce : le virus des oreillons fait partie de la famille des Paramyxoviridae

Nom de la maladie : oreillons

Historique de la maladie

Passé : l’immunisation contre les oreillons a commencé en 1967.

Présent : 3 000 cas d’oreillons sont enregistrés chaque année aux États-Unis. Dernièrement, la maladie est revenue, touchant des enfants qui n’avaient pas été vaccinés. En 1998, au Canada, 117 cas d’oreillons ont été rapportés.

Mode d’action du microbe : le virus se multiplie initialement dans le système respiratoire et se distribue ensuite dans le sang, à travers tout l’organisme.

Symptôme de la maladie : les principaux symptômes sont le gonflement et la douleur des glandes salivaires. Une légère fièvre apparaît. Dans certains cas, une méningite peut se déclarer ou une inflammation des testicules peut être perçue chez les garçons.

Période d’incubation : quatorze à vingt-cinq jours

Période de transmissibilité : la période de transmissibilité est de cinq à sept jours avant et jusqu’à neuf jours après l’apparition de la maladie.

Réservoir : les humains

Propagation : transmission par la salive des individus infectés. L’entrée du virus se fait par le système respiratoire. La maladie est très contagieuse.

Distribution de l’espèce : mondiale, mais absente dans les populations restreintes comme les tribus.

Prévention : vaccin

Vaccin : il existe un vaccin atténué contre les oreillons qui est combiné avec les vaccins de la rougeole et de la rubéole dans une immunisation appelée RRO. Deux injections sont nécessaires chez l'enfant à l'âge de douze et dix-huit mois. Le vaccin RRO est efficace dans 97 % des cas après ces deux doses.