Zoom sur les microbes

Ces microbes qui infectent les humains


Trichophyton rubrum

Trichophyton rubrum

© Dennis Kunkel Microscopy, Inc.

Nom de l’espèce : les moisissures Trichophyton rubrum, T. mentagrophytes var. interdigitale ou Epidermophyton floccosum

Nom de la maladie : le pied d’athlète

Historique de la maladie :

Mode d’action du micro-organisme : le champignon se loge habituellement entre les orteils, car c’est un endroit chaud, humide et sans lumière, donc idéal pour sa croissance.

Symptômes de la maladie : la peau se défait par fines couches (desquamation) et une démangeaison peut se faire sentir. Cette maladie atteint généralement la peau entre les orteils.

Période d’incubation : inconnue

Période de transmissibilité : aussi longtemps que les lésions sont présentes chez l’individu infecté ou que les microbes vivent dans le matériel contaminé (douche, bain, bas).

Réservoir : les humains

Propagation : la transmission s’effectue par contact direct avec les lésions d’une personne infectée ou par le contact d’un sol ou d’une douche contaminés.

Traitement de la maladie : il existe quelques traitements qui recommandent l’utilisation de fongicides comme le clotrimazole. Il est également conseillé de laisser les pieds à l’air le plus souvent possible. Il est aussi possible de recevoir un traitement antifongique oral comme l’itraconazole (à prendre durant 14 jours), le fluconazole (durant 4 à 6 semaines) ou le terbinafine (durant 14 jours).

Distribution de l’espèce : partout à travers le monde

Prévention : hygiène personnelle stricte. Il est conseillé de bien sécher la peau entre les orteils après un bain. Utiliser une poudre fongicide (contre les moisissures entre autres) sur les pieds. Nettoyage régulier du bain et de la douche, surtout si une personne infectée les utilise.

Vaccin : non disponible

Autres : les moisissures qui causent le pied d’athlète sont très résistantes, car elles possèdent des spores.