Zoom sur les microbes

Ces microbes qui infectent les humains


Paramyxoviridae

Paramyxoviridae

© Robert Alain, SME, INRS-Institut Armand-Frappier

Nom de l’espèce : ce virus est un membre du genre Morbillivirus de la famille des Paramyxoviridae.

Nom de la maladie : rougeole

Historique de la maladie

Passé : les cas de rougeole diminuèrent de 98 % lorsqu’en 1966, un programme de vaccination généralisée fut instauré.

Présent : Les États-Unis connaissent depuis 2014 une éclosion de cas de rougeole, comme l'Europe, le Brésil, la Chine et le Vietnam. Depuis le mois de janvier 2015, la région de Lanaudière a durement été touchée par la rougeole avec 159 cas de rapportés, le premier cas étant un individu québécois ayant voyagé en Californie. Notons que les personnes infectées n'avaient pas été vaccinées.

Mode d’action du virus : le virus de la rougeole entre dans l’organisme par le système respiratoire ou par les conjonctives oculaires (yeux) et se multiplie dans les cellules pulmonaires. Il passe ensuite dans le sang pour se rendre à divers organes, même dans la peau.

Symptôme de la maladie : la maladie se manifeste d’abord par des sécrétions nasales, de la fièvre, de la toux, des maux de tête et des conjonctivites. Des éruptions cutanées font ensuite leur apparition dans la bouche. Ces taches rouges avec un centre de couleur bleu et blanc sont appelées taches de Koplik.

Période d’incubation : dix à quatorze jours

Période de transmissibilité : la période de transmissibilité est de quatre jours avant et jusqu’à quatre jours après l’apparition des éruptions.

Réservoir : humains

Propagation : maladie très contagieuse

Traitement de la maladie : il n’existe aucun traitement spécifique.

Distribution de l’espèce : avant l’immunisation, la rougeole était présente partout dans le monde. Les campagnes d’immunisation massives ont cependant réduit considérablement les cas de rougeole dans les pays industrialisés.

Prévention : vaccin

Vaccin : le vaccin contre la rougeole est atténué. Ce vaccin est combiné aux vaccins contre la rubéole et les oreillons. Cette immunisation s’appelle RRO et les injections sont conseillées à douze et dix-huit mois. Chez les individus ayant reçu les deux doses recommandées du vaccin, on obtient une protection de 99 % contre l’infection du virus de la rougeole.