Zoom sur les microbes

Ces microbes qui infectent les humains


Mycobacterium tuberculosis

Mycobacterium tuberculosis

© Dennis Kunkel Microscopy, Inc.

Nom de l’espèce : la bactérie Mycobacterium tuberculosis

Nom de la maladie : tuberculose

Historique de la maladie

Passé : La tuberculose est une très vieille maladie. En effet, on a trouvé des lésions causées par la tuberculose sur des squelettes humains datant de 3 000 ans avant J.-C... Jusqu’aux années 1800, les gens croyaient que la tuberculose était une punition divine. En Europe, entre 1780 et 1831, les grandes migrations des populations rurales vers les villes causèrent une augmentation radicale de l’incidence de la tuberculose. À cette époque, un décès sur sept était causé par la tuberculose. Les conditions sanitaires déplorables, l’alimentation déficiente et le travail des enfants étaient autant de facteurs favorisant la propagation de la maladie. En 1878, le bactériologiste Robert Koch a découvert la bactérie responsable de la tuberculose, découverte pour laquelle il reçut le prix Nobel. En 1924, Calmette et Guérin fabriquèrent le BCG, le premier vaccin contre cette maladie terrible.

Présent : depuis 1975, on ne vaccine plus à grande échelle contre la tuberculose au Québec, car il y a très peu d’incidence de la maladie. Au Canada, environ 1600 nouveaux cas sont rapportés chaque année et dans le monde, c'est environ 1.5 million de décès qui sont causés par cette maladie annuellement. Il s'agit donc de la maladie causée par une bactérie la plus mortelle.

Prévision : Il faut être méfiant envers cette maladie qui pourrait, si elle n'est pas contrôlée, causer une fois de plus des ravages importants.

Mode d’action du micro-organisme : Les bactéries pénètrent dans l’organisme lorsqu’une personne respire de l’air contaminé. Une fois dans les poumons, les bactéries se multiplient, ce qui cause une réaction du système immunitaire. Si les cellules du système immunitaire sont incapables d’éliminer les bactéries, il y aura formation de tubercules. Ces tubercules dans les poumons sont très dangereux, car ils peuvent se liquéfier et créer des trous ou durcir et former des amas.

Symptômes de la maladie : toux, perte de poids, crachats de sang

Période d’incubation : deux à dix semaines

Période de transmission : la période de transmissibilité dure aussi longtemps que la bactérie est présente dans les poumons.

Réservoir : les humains et dans quelques occasions d’autres mammifères.

Propagation : la tuberculose se propage comme la grippe, c’est-à-dire par des gouttelettes contenant des microbes qui se retrouvent dans l’air lorsqu’une personne infectée tousse.

Découvreur de l’espèce : Robert Koch en 1882

Traitement de la maladie : certaines drogues antimicrobiennes telles que la pyrazinamide et l’isoniazide. Il est aussi possible d’utiliser l’antibiotique streptomycine si les bactéries sont résistantes à l’isoniazide.

Distribution de l’espèce : partout à travers le monde. Cependant, les pays industrialisés sont beaucoup moins exposés à cette maladie.

Prévention : isoler les patients atteints afin qu’ils n’infectent pas les autres et se laver les mains régulièrement. Il existe aussi un vaccin qui peut être administré en prévention.

Vaccin : Le BCG (Bacille Calmette-Guérin) est un vaccin vivant dont l’efficacité est limitée. Il est constitué d’une bactérie similaire à celle qui cause la tuberculose, mais qui infecte normalement les bovins.

Autres : la bactérie responsable de la tuberculose peut aussi générer des foyers d’infection à plusieurs autres endroits dans l’organisme et causer une « tuberculose miliaire ». La tuberculose peut aussi dégénérer en méningite ou en scrofule (atteinte des ganglions).