Zoom sur les microbes

Ces microbes qui infectent les humains


Virus de la variole

Virus de la variole

© Robert Alain, SME, INRS-Institut Armand-Frappier

Nom de l’espèce : le virus de la variole appartient à la famille des Poxviridae.

Nom de la maladie : variole

Historique de la maladie

Passé : lors de la colonisation de l’Amérique, les Européens ont amené avec eux plusieurs maladies inconnues des Aborigènes, dont la variole. Celle-ci était à cette époque l’une des maladies les plus répandues. Très meurtrières pour les Aborigènes, ces maladies diminuèrent leur résistance face aux Européens. En 1966, l’Organisation mondiale de la santé (l’OMS) entama une campagne de vaccination à l’échelle de la planète qui éradiqua la maladie onze ans plus tard en 1977. Un accident de laboratoire causa cependant la mort d’une personne en 1978.

Présent : la variole n’existe plus que dans certains laboratoires du monde qui continuent d’étudier le terrible virus.

Symptômes de la maladie : la variole est une maladie virale qui provoque de fortes éruptions cutanées sous forme de pustules. D’autres symptômes peuvent être observés, comme la fièvre, des maux de tête, des douleurs au dos et occasionnellement des douleurs abdominales et des vomissements.

Période d’incubation : la période d’incubation varie entre sept et dix-neuf jours.

Période de transmissibilité : la période de transmissibilité débute avec les premières lésions et dure jusqu’à la disparition des dernières croûtes (approximativement trois semaines).

Propagation : d’humain à humain par l’air ambiant

Réservoir : le seul réservoir de cette maladie était les humains. Aujourd'hui, les dernières souches sont conservées dans des congélateurs sous haute sécurité.

Distribution de l’espèce : l’espèce était répandue à travers le monde. Cependant, aucun cas de variole n’a été répertorié depuis 1977.

Vaccin : Jenner a produit le vaccin contre la variole en 1798. Une immunisation massive avec le virus de la vaccine (virus similaire existant chez les bovins, mais n’infectant pas les humains) a permis d’éradiquer la variole.

Autres : il existe deux types de variole : la variole mineure et la variole majeure. La variole mineure est associée à un taux de mortalité de moins de 1 %; la variole majeure, à un taux de mortalité de 20 à 40 %, ou plus.